AccueilÀ proposNous joindrePlan du siteRechercher

Les pièges

Comme nous venons de le constater, il est impossible de contrôler ou de prédire le résultat aux jeux de hasard et d’argent puisque ces jeux sont régis par les lois du hasard. Malheureusement, le manque de connaissances sur le fonctionnement de ces jeux et les fausses croyances amènent souvent les joueurs, autant occasionnels qu’excessifs, à tomber dans les pièges des jeux de hasard et d’argent. Voici quelques exemples de pièges…
 

Les pièges des loteries (Super 7, 6/49, Québec 49, Banco, La Quotidienne, etc.)

 


À ce type de jeux, il est illusoire de penser qu’on peut augmenter ses chances en…
•    choisissant soi-même les numéros plutôt que la mise éclair (par exemple, choisir des dates de fête importantes, les chiffres chanceux, selon notre horoscope); 
•    tenant une statistique des numéros gagnants ou perdants des tirages précédents;   
•    conservant la même combinaison de tirage en tirage;
•    équilibrant les numéros sur la fiche des mises;
•    variant les lieux d’achat de ses billets.
 

Les pièges des loteries instantanées ou «gratteux» (Gagnant à vie, Mots cachés, Roue de fortune, Bingo +, *Lotto poker, etc.)

*Lotto poker n’est pas un billet à gratter, mais il fait partie de cette catégorie puisqu’il permet au joueur de connaitre instantanément l’issue du tirage. 


À ce type de jeux, il est illusoire de penser qu’on peut augmenter ses chances en…
•    choisissant soi-même ses billets dans le présentoir;
•    grattant son billet avec un sou «chanceux»;
•    variant les lieux d’achat de ses billets;
•    faisant gratter son billet par une personne «chanceuse»;
•    attendre de se sentir « chanceux » pour gratter son billet.
 

Les pièges des loteries vidéo (ALV)

 

 

Les ALV présentent un aspect visuel et sonore attrayant propre à engendrer de fortes illusions de contrôle. Plusieurs jeux sont offerts, et bien qu’ils aient tous une structure électronique similaire, ils empruntent plusieurs visages. On y retrouve notamment les jeux de fruits, de cloches ou de lingots d’or, les jeux de cartes et de keno électronique. Les jeux sur ALV présentent des pièges d’illusion de contrôle spectaculaires dont le joueur a peine à se libérer. 

Comme son nom l’indique, la loterie vidéo n’est en somme qu’une loterie. Cela signifie qu’un tirage s’effectue dès le moment où le joueur en actionne le mécanisme de départ. Dès cet instant, et avant même que les images ne s’activent, l’issue est déjà déterminée.

Seul le montant de la mise modifie la grosseur du lot potentiel, sans toutefois en affecter les probabilités de gains. Ainsi, les lignes misées, les numéros ou les cartes que le joueur choisit n’ont aucune influence sur «le rendement de la machine». À ce jeu, il est inutile d’arrêter les rouleaux en espérant attraper une combinaison gagnante. De même, il ne sert à rien de varier les mises dans l’espoir d’influencer la programmation de l’appareil. Peu importe les actions du joueur, à chaque jeu, mise ou tirage, la même probabilité de gagner s’offre à lui.


À ce jeu, il est illusoire de penser qu’on peut augmenter ses chances en…
•    observant des cycles ou «patterns» gagnants ou perdants;
•   choisissant sa «machine» en fonction des gains donnés dans la journée comme s’il existait des appareils «pleins» ou «vides». En fait, un appareil ne peut jamais être «plein» ou «vide» et les appareils ne redonnent pas l’argent en fonction du montant d’argent qui y a été inséré dans les dernières heures ou les derniers jours.; 
•    choisissant un appareil vidéo qui vient de dépouiller un joueur de son argent;
•    « testant » l’appareil vidéo par de petites mises initiales;
•    jouant à des moments spécifiques de la journée, de la semaine ou du mois;
•    pariant sur un appareil préféré;
•    variant les mises ou en changeant d’appareil lorsque celui-ci «ne paye pas»;
•    laissant reposer la «machine» en changeant de jeu;
•    pressant différemment le bouton d’action (par exemple, en variant la force, en créant une répétition, en variant la vitesse des mises); 
•    encaissant ou pas les gains, croyant que cela affecte le jeu;
•    misant plus fort lorsque la «machine commence à payer» en croyant qu’elle est sur une lancée gagnante;
•    retournant jouer à la première heure d’ouverture lorsqu’on a perdu la veille;
•    calculant intérieurement le nombre de mises faites, le temps, etc.;
•    observant le rendement des machines autour de soi pour décider d’augmenter ou diminuer les mises;
•    observant l’ordre d’apparition des symboles afin de déterminer une «règle logique»;
•    appliquant un truc, une stratégie ou un «système» quelconque. 
 

 

Les pièges du poker sur table et du poker en ligne 

Que de rares joueurs fassent une  carrière professionnelle au poker entraîne plusieurs joueurs de poker à rêver de participer, eux aussi, aux grands tournois et à gagner de gros montants. Certains souhaitent pouvoir gagner leur vie de leur passion du poker. Ces ambitions en amèneront d’ailleurs plus d’un à aborder le poker comme un sport et à oublier la part importante du hasard dans l’issue d’une mise. 

À ce jeu, il est illusoire de penser qu’on peut systématiquement augmenter ses gains potentiels en… 

•    développant des connaissances par le biais de diverses méthodes (lecture de livres, développement de stratégies, visionnement de tournois, etc…);
•    acquérant un apprentissage par les défaites précédentes; 
•    tentant d’évaluer les habiletés des adversaires par l’observation de leurs caractéristiques physiques (sur table) ou du surnom utilisé (en ligne).

 

 

Le black jack et ses illusions

 


Il n’existe pas une meilleure façon d’aborder le black jack que celle proposée à l’ensemble des joueurs (les règles de base). Toute autre action stratégique n’avantage pas le joueur à long terme et le joueur n’a pas de réelles décisions à prendre.

À ce jeu, il est illusoire de penser qu’on peut augmenter ses chances en…
•    tentant de mémoriser ou compter les cartes;
•    prenant le temps de choisir une table, une place ou un croupier;
•    observant les cartes données aux autres joueurs afin de déterminer si on doit tirer une carte supplémentaire;
•    observant le style de jeu des joueurs avant de commencer à jouer;
•    ralentissant ou augmentant le rythme du jeu;
•    jouant avec des mises très élevées;
•    jouant de manière risquée (par exemple, prendre une carte même lorsqu’on a atteint 18).
 

La roulette et ses illusions

 


Les numéros disposés dans le désordre à l’intérieur du cylindre forment une structure d’apparence complexe incitant les joueurs à tenter de percer le mystère de la roulette. De plus, l’intervention humaine, dans le lancer de la bille, encourage le joueur à observer le style de lancer du croupier dans le but de développer un meilleur système de prédiction.

Malgré ces facteurs, il est illusoire pour le joueur de penser qu’il peut augmenter ses chances en…
•    observant la façon de lancer du croupier (rythme, régularité, constance, etc.);
•    choisissant sa table, sa place et son croupier;
•    observant les lancers précédents et en conservant une fiche statistique (comme c’est le cas lors du lancer d’une pièce de monnaie, les tours sont indépendants les uns des autres, il ne sert à rien de se fier aux résultats précédents pour tenter de prédire les résultats à venir);
•    misant sur des numéros «chanceux» (dates d’anniversaire, etc.);
•    observant un joueur qui gagne et en misant comme lui;
•    augmentant les mises lorsque la bille s’immobilise près d’un de ses numéros préférés;
•    misant sur le rouge lorsque le noir est sorti plusieurs fois en croyant que le rouge est dû pour sortir (n’oubliez pas, les tours sont indépendants les uns des autres!).
 

Les courses de chevaux, les loteries sportives et leurs illusions

 

 

 

Des études ont montré que les habitués des courses de chevaux et des loteries sportives sont plus aptes à faire des prédictions exactes et complexes, mais obtiennent un retour monétaire équivalent à une sélection faite au hasard. En bout de ligne, tous perdent autant. À ces jeux, certains parieurs se qualifient de «spécialistes», et ce, même si leur «bilan financier» est un vrai désastre. Ces joueurs vivent pleinement l’illusion de pouvoir prédire les résultats des prochains événements sportifs, comme si le hasard répondait à une science logique et prévisible. Ils sont persuadés que leur habileté ne peut que s’améliorer et que l’expérience joue en leur faveur. 

Pour les courses de chevaux, il est illusoire de penser qu’on peut augmenter ses gains potentiels en…

•    étudiant les statistiques de rendement des chevaux;
•    calculant les temps de passage de ses chevaux préférés;
•    attendant le phénomène de «rebond», c'est-à-dire un cheval qui a donné un mauvais rendement lors de sa dernière course «devrait» mieux réussir à la suivante;
•    se fiant sur la distance à parcourir ou le type de surface de la piste de course (gazon ou terre battue);
•    analysant les caractéristiques physiques des chevaux (façon de se tenir, tonus musculaire, etc.).

Pour les loteries sportives, il est illusoire de penser qu’on peut augmenter ses gains potentiels en…

•    étudiant les statistiques des athlètes; 
•    prenant en compte le lieu du match ou les scores antérieurs; 
•    prenant en compte l'état psychologique potentiel de l'athlète; 
•    se fiant à l'alignement de départ de l'équipe.  

Explications

Qu’ils soient joueurs occasionnels ou excessifs, la plupart des gens peuvent facilement se laisser prendre aux pièges des jeux de hasard et d’argent. La grande différence entre ces deux types de joueurs ne se situe donc pas au niveau de la présence de fausses croyances concernant la possibilité de déjouer le hasard, mais plutôt au niveau du degré de conviction en leurs fausses croyances.

Lorsqu’on explique les pièges des jeux de hasard et d’argent à un joueur occasionnel, celui-ci accepte assez facilement cette réalité. Cependant, ce n’est habituellement pas le cas avec le joueur excessif. Celui-ci acceptera beaucoup moins aisément la notion de piège car, à force de jouer, il aura développé une forte illusion de contrôle et un solide sentiment d’efficacité personnelle. De plus, le joueur excessif croit souvent que le temps investi au jeu finira nécessairement par être récompensé un jour ou, du moins, par l’aider à recouvrer ses pertes. Le fait qu’il se soit fait prendre dans ces pièges est d’autant plus difficile à accepter lorsque le joueur vit des conséquences importantes dues à ses habitudes de jeu (endettement, perte du conjoint ou d’un emploi, etc.).

École de psychologie
Pavillon Félix-Antoine-Savard, 2325 rue des Bibliothèques, Local 1116
Université Laval, Québec (Qc) G1V 0A6 Téléphone: (418) 656-5383 Courriel: jeux@psy.ulaval.ca
Ce site utilise TYPO3 Réalisation: Équipe Tactic